Prochaine Session :

PostgreSQL & PostGIS

» 23 juin 2011

» 9h30 - 17h30

» Paris

Mise en place d'un modèle pseudo-topologique et migration d'un existant en Lambert 93

Intervenants

Lionel Bargeot (AgroSup Dijon) a en charge l'architecture et l'administration d'une infrastructure importante de serveurs et services Open Source en production, dont un volant cartographique.

Olivier Coiffu est quant à lui chef de projets chez Atol Conseils & Développements.

Abstract

L'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture (APCA), dispose d'une plateforme métier à destination des agriculteurs et des conseillers des Chambres d'Agriculture. Cette infrastructure de données spatiales permet la gestion du parcellaire, des pratiques et de l'aspect économique d'une exploitation agricole.

La plateforme est composée d'un portail Web, d'une application client riche pour la gestion de la déclaration PAC et des plans d'épandage, d'une application sur pocket PC pour l'enregistrement des pratiques et tout dernièrement d'une application smartphone.

Elle consomme des Web Services cartographiques (WMS, Tilecache, WFS) qui diffusent notamment les référentiels IGN nécessaires (orthophotos, scans25) et le registre parcellaire graphique (RPG).

Les données sont au cœur de cette plateforme et stockées dans une base (nommée BDSOL) hébergée sous PostgreSQL 8.3.12/PostGIS 1.3.3

Cette base, conséquente en terme de données, déployée dans 20 régions, intègre la dimension spatiale pour la représentation cartographique des parcelles culturales, des îlots (délimitation administrative), des contrats, des équipements, … soit au final plus d'une vingtaine de tables spatiales.

En particulier, les notions d'îlots et de parcelles sont liées. Un îlot est l'union de plusieurs parcelles contigües d'une même exploitation.

Après plusieurs années de fonctionnement où les efforts avaient été centrés sur le respect de la réglementation dans le cadre de la PAC, la mise en place d'un modèle pseudo-topologique îlots-parcelles devenait inévitable.

Le projet présenté ici a consisté à mettre en cohérence tous les îlots et leurs parcelles d'une BDSOL. L'objectif final était de n'avoir plus que des points en commun entre les parcelles et leur îlot et entre les parcelles d'un même îlot.

Enfin pour des raisons réglementaires, et pour rester en harmonie avec les nombreux référentiels externes utilisés par la plateforme, cette migration a été accompagnée d'une reprojection de toutes les géométries en Lambert 93.

Notre objectif est de mettre en relief l'analyse technique pour la réalisation d'une telle migration et de présenter l'organisation mise en place pour le déploiement de la solution sur un parc de 10 serveurs de production.